Euripide


Euripide



 


Né à Salamine en 485 av. JC dans un milieu familial modeste, Euripide débute sa carrière d’auteur dramatique vers l’âge de trente ans et se distingue par une grande originalité qui le fait remarquer tant heureusement que regrettablement d’autant que son absence d’intérêt pour les choses politiques le rend suspect aux yeux de ses concitoyens. Il quittera finalement, peu avant la fin de sa vie, Athènes pour la Macédoine et le royaume du souverain Archélaos. Il y meurt en - 406.


Quatre-vingt-douze pièces sont attribuées à Euripide mais seuls un drame satyrique et dix-huit tragédies sont parvenues jusqu’à nous dont Médée dont on sait qu’elle fût écrite en - 431. Les tragédies d’Euripide puisent leurs forces et leurs familiarités dans l’analyse psychologique ; dans l’impossible rationalité dans la gouvernance des passions. Médée est dominée par les  affres de la passion dont elle ne peut se défaire quand bien même la vue de ses enfants -dont elle a ourdi le geste fatal- l’insupporte. Elle est piégée dans sa haine et son désir de vengeance ; elle se lève puis retombe affligée, accablée par la folie et la fureur. Le pathétique parcourt l’œuvre et plus généralement la production tragique d’Euripide. Pour Jacqueline de Romilly, il est un homme profondément pessimiste sur la nature humaine et préfère l’éloignement de ses semblables, le mépris du politique (Il ne faut pas oublier qu’il est contemporain de la guerre du Péloponnèse(-431 - -404))  jusqu’au goût de la distanciation morale et géographique.

 












Œuvres d’Euripide :



  • Alceste (λκηστις)
  • Médée (Μήδεια)
  • Les Héraclides (ρακλεδαι
  • Hippolyte porte-couronne (ππόλυτος στεφανοφόρος)
  • Andromaque (νδρομάχη)
  • Hécube  (κάϐη)
  • La Folie d'Héraclès (ρακλς μαινόμενος)
  • Les Suppliantes (κέτιδες)
  • Ion (ων)
  • Les Troyennes (Τράδες)
  • Iphigénie en Tauride (φιγένεια ν Ταύροις)
  • Électre (λέκτρα)
  • Hélène (λένη)
  • Les Phéniciennes (Φοινίσσαι)
  • Oreste (ρέστης)
  • Iphigénie à Aulis (φιγένεια ν Αλίδι)
  • Les Bacchantes (Βάκχαι)
  • Le Cyclope (Κύκλωψ)